mardi 28 juillet 2009

Como se dice ?

Juste un petit mot pour vous dire que je suis en apprentissage intensif de l'espagnol. Bien sûr je suis en immersion, mais je prends aussi des cours privés 2 horas cada día con una muchacha mexicana que se llama Paula. Es muy buena onda et y es muy bonita. Elle est aussi bien patiente avec moi qui mélange les mots, les pronoms, les temps de verbe, etc. Je mélange parfois même le français, l'anglais et l'espagnol ! Hier, comme devoir, je devais écrire une petite histoire avec un chat, un cheval et une coccinelle. Ça m'a pris 2h15 pour écrire une page ! Je me sentais comme si j'avais 7 ans, chaque mot est un défi pour la mémoire, l'orthographe et la prononciation ! Mais les filles m'ont encouragée en me disant "T'es bonne, maman, ça fait juste deux cours que tu as !"

Nous les adultes, oublions trop souvent ce que c'est d'apprendre, l'énergie que cela demande ! Nous devrions être bien respectueux envers tout ceux qui sont en apprentissage, peu importe leur âge. Et la meilleure façon de ne pas oublier est certainement de se mettre soi-même en apprentissage. Et vous, qu'êtes-vous entrain d'apprendre ?

Merci à mes enfants, et aussi à mon amoureux qui me "libèrent" pour apprendre cette langue qui me permettra d'être plus confiante, plus autonome, et surtout de pouvoir entrer en relation davantage avec les gens que nous rencontrerons sur la route.

Natalia, muchos besos

dimanche 26 juillet 2009

Visite à San Miguel de Allende


Hola a todos,

Voici notre visite à San Miguel de Allende. Une très jolie ville, très artistique et avec beaucoup d'artisanat : tapis, argenterie, paniers tissés, bijoux, décoration... On a passé plusieurs heures dans le marché à se remplir les yeux et à rêver de la décoration de notre prochaine maison ! On a pris un café près du "jardin" central (parc) en regardant les vendeurs ambulants. On a souper dans un resto dédié aux toréadors et dormi dans un hotel très typique. Charmant !














video


Voici Ana Louisa, la nouvelle amie de Charlotte et Eve. C'est la fille d'un ami à Réjean qui habite Guanajuato. Malgré un peu de difficulté à se comprendre, elles se sont bien amuser en jouant aux cartes UNO et en dessinant.





Et voici Nounou Macphy quand elle était jeune !


Côté yoga, j'ai fait une nouvelle expérience bien intéressante: la tensegridad. Il s'agit d'exercices qui découlent des savoirs chamaniques méxicains préhispaniques (enseignements de Don Juan, transmis à ses élèves, dont Carlos Castaneda). Pour la modique somme de 1 pesos (7 cents), j'ai participé à une pratique de 1h30. Les exercices permettent d'énergiser et d'équilibrer le corps. Ça ressemble un peu au Tai chi, les exercices se font debout. Les gestes sont parfois coulants et détendus, parfois secs, rapides ou saccadés. De plus, la pratique se tenait dans une ancien domaine transormé en musée, entouré d'un jardin luxuriant avec des daturas de 10 pieds de haut et des crassulas gros comme les mollets de mon papa, pour ne nommer que ces variétés-là. Je suis quand même chanceuse d'être tombée là dessus ! Je salue ici Danie et Soara, mes collègues et mes élèves de yoga, et bien sûr mon papa prof de Tai chi !

Pour ceux que ça intéressent, tapez tensegridad ou tensegrité sur google, il ya des vidéos sur youtube et une decritption sur Wikipédia.

En terminant, c'est vrai qu'acheter un savon peut apparaître banal et sans intérêt. Mais cela peut aussi se transformer en expérience culturelle. Ainsi, j'ai choisi d'essayer le savon au lait d'ânesse !!! C'est vous dire comment les ânes sont présents ici. Les filles trouvait ça bien drôle. Alors je vous laisse, là-dessus, on va se doucher avec notre nouveau savon !



Est-il nécessaire de préciser que nous faisons un très beau voyage ?

La banda de tuskonois
xxx

mardi 21 juillet 2009

Celaya y el paracaidismo

16 au 22 juillet

Alliez-vous croire que je ne m'enverrais pas en l'air au Mexique! En passant, un gros merci à Nath et aux filles qui me permettent de continuer à exercer mon sport favori. C'est donc à une 1h30 de Guanajuato que nous nous rendons pour quelques sauts en parachute. Voici quelques images.

video

Ensuite, retour vers Guanajuato où nous continuons à découvrir la ville. Visite du musée de Diego Rivera (grand artiste peintre qui vécu par la suite à México) dans la maison de son enfance qui abrite maintenant quelques une de ses oeuvres mais aussi celles d'autres artistes mexicains et étrangers de renommée internationale. On y découvre, entre autres, l'artiste japonais Eiki Ito, vraiment éclaté et impressionnant de complexité créative débordante. Dans la rue, on a aussi croisé Don Quichote et son fidèle Sancho. Pour plus de détails, taper le nom de ces personnages sur google ! ...ou venez visiter Guanajuato ! On a visité une église (en pensant à Grand-maman Lise). Et on se promène, en se musclant les jambons (car il n'y a pas de partie plane, on monte où on descend constamment) et en se remplissant les yeux de l'architecture, des boutiques, des marchands ambulants dans la rue, etc.
Côté gastronomie, c'est aussi l'abondance. Plein de resto, de très cher à très abordable. Nous aimons bien le Truco 7, où nous avons mangé (pour environ 20 $ : 5 repas, 2 bières et 2 desserts) une délicieuse cuisine mexicaine typique. Quand une fringale nous prend, on se prend un verre de fruits. Gros morceaux d'ananas, d'orange, de mangue, ... qui goûtent les fruits mûris sur l'arbre : mmmmmmmmmmmm !

Nous avons aussi visité Santa Ana, à environ 20 min. d'ici, sur la montagne, en prenant la route que vous avez vue sur la vidéo d'un précédant message. Croyez-le où non, on a même vue des vaches (qui n'avaient pas le vertige!) brouter le long de cette route ! Un ami de Réjean y habite, Vampiro. Il nous a parlé des points d'intérêt de la régions, des sites archéologiques préhispaniques pas encore accessibles aux touristes, de la qualité de l'ambre et des opales, des plantes de la région et de leurs propriétés, bref, une bien belle rencontre. Dans le village, tout petit, il y a aussi une grande boutique de céramique, remplie de pièces uniques. Quel régal pour les yeux ! Charlotte ne pouvait plus en sortir. On aurait tout acheter : assiettes, bols, tasses, plats de service, urnes décoratives, lavabo, etc. On s'est dit qu'au retour, on repasserait par là pour acheter quelques pièces !

Parallèlement, on fait des démarches pour trouver des leçons d'espagnol. Et nous prévoyons rester dans la région encore quelques jours, jusqu'à la fin du mois, où nous irons à Posos, assister à un festival de 3 jours sur l'art, la culture et les savoirs chichimèques.

Bienvenue aux nouveaux membres: Hélène, Jocelyne Duchesne, Jocelyn Carignan, et lepoi (qui es-tu?) Merci de nous suivre et laissez vos commentaires !

xxxxxxxxxxx hasta luego ! los cuatro

lundi 20 juillet 2009















video



20 juillet 2009,

Voici enfin quelques images de Guanajuato... Je vous dirais que les derniers jours ont été assez chargés: sauts en parachute, yoga, visite chez l'Vampiro, retour de Mariano de vacances et visite du musée des momies.

Je commencerai donc par le début. Dans le petit film vous avez ici une courte idée du décor de Guanajuato. Ses maisons de formes et de couleurs toutes différentes qui couvrent les parois de la vallée de Guanajuato. Don Quichote et Sancho, son fidèle compagnon, sont bien présents dans la ville parce qu'il s'agit de la ville de Don Quichote en Amérique. Pour y avoir vécu 1 an, je peux vous dire que la ville regorge d'artistes et que c'est un milieu culturel très important au Mexique. Au mois d'octobre, se tiendra dans la ville le festival international Cervantino. Cette année, le pays honoré pendant le festival est le Québec. Il devrait y avoir des artistes de chez nous qui viendront performer à Guanajuato.

Aussi, depuis le temps que je connais Guanajuato, je n'avais pas encore visité le musée des momies. Disons que ça ne m'attirait pas vraiment mais chaque fois que j'amenais mes étudiants de Baie-Comeau ici, ils visitaient ce musée. Comme le sol de Guanajuato est composé de chaux et d'argile, les corps enterrés dans la région se momifient naturellement. Aussi, pour pouvoir déterrer les corps, il faut que les familles ne payent pas les cotisations annuelles pour l'entretien du cimetière pendant 5 ans. S'ils ne payent pas, ils sortent les corps et les mettent au musée. La relation qu'entretiennent les mexicains avec leurs morts est bien différente de la notre.













En attendant la suite, je vous salue et bienvenue aux nouveaux membres, Vincent, Huguette et Gaston et notre bonne amie Chantal Chicoine.

Hasta luego

vendredi 17 juillet 2009

en route vers Guanajuato

Mardi 14 juillet

Au fur et à mesure que nous entrons dans les montagnes, la végétation devient moins désertique et les petits villages plus fréquents. Puis, à partir de San felipe, c'est l'entrée dans les montagnes. La route se rétrécie et sillonne à flan de montagne.

On s'arrête dîner à Dolores Hidalgo, un super poulet rôti que nous dévorons à nous 4 en moins de 2.

Nous nous attardons un peu devant la grande place, où le prêtre Miguel Hidalgo, en 1810, a réuni ses paroissien et lancé le cri de l'Indépendance en sonnant la cloche de l'église. Cette cloche fut transférée à Mexico par la suite. Depuis, chaque 16 septembre, les mexicains célèbrent le jour de l'Indépendance, leur affranchissement des espagnols.



Réjean s'informe pour savoir combien il reste de temps pour gagner Guanajuato.

- le mexicain : moi, je le fais en 30 minutes mais je roule vite.

- Réjean : 100 km/hre ?

- le mexicain : 60 !

La route s'accroche maintenant à la montagne, et moi à ma poignée de porte. Il n'y a plus d'accotement, que de l'espace pour 2 voitures de large, et un paysage à couper le souffle.



Puis nous apercevons Guanajuato. Les maisons multicolores remplissent la vallée et nous entreprenons la descente vertigineuse. Je suis toujours cramponnée à ma poignée de porte et mon chéri me regarde, sourire en coin. Il se faufile dans les rues étroites et les souterrains faits de pavés et parsemés de dos d'âne, et bien sûr de sens uniques ! Il retrouve son chemin, même 10 plus tard, et conduit avec l'assurance d'un vrai mexicain ! Il faut dire qu'il a appris à conduire à Mexico city, 23 millions d'habitants...

On arrive chez une connaissance de Réjean (le petit-fils de la défunte mère de Mariano qui est parti en vacances), où nous passons quelques jours.

See you soon face de poune ! video

mercredi 15 juillet 2009

lundi 13 juillet - départ de Monterrey

Après un dodo au Hotel Royalty, en plein centro, nous reprenons la route qui se fait de plus en plus tipyco. On y voit souvent de vieilles Beatlles de Volks wagen et même des Renaud 5...


...et la végétation qui bordent les routes s'est transformée en cactus et arbrisseaux, bref c'est le désert. Après beaucoup de km, nous traversons Villa de Reyes, et pendant le dernière heure (sur 6...) nous oscillons entre "où c'est qu'on est ?" et "Ah! je pense qu'on est sur la bonne route!" Enfin nous trouvons notre camping, un centre de vacance de gogorron. Vite, il ne reste que vingt minute pour sauter dans la piscine. On va enfin pouvoir se rafraîchir ! On essaye une première piscine, puis la deuxième, puis la troisième... elles sont toutes à 42 degré celsius, c'est de l'eau thermale ! C'est vous dire le fou rire, on s'est dit qu'àprès, l'air nous semblerait sûrement frais !

Il y avait aussi beaucoup d'animaux, les filles étaient mortes de rire en tombant nez à nez avec la tondeuse...(photo ci-dessous)


Elles étaient ravies de voir les oies, les canards, les poules, les lapins et les 2000 pies noires qui ne cessaient de jacasser dans les arbres. Comme Charlotte le remarquait si bien, on a pas besoin de réveil-matin ici !

Et voici Eve, avec un masque de sa création.



Nous vous revenons bientôt avec notre spectaculaire entrée à Ganajuato.

Nathalie et la tribu xxxxxxxxxxxxx

lundi 13 juillet 2009

Hola amigos

Ya hemos llegado en México y sigue haciendo mucho calor.... perdón nous continuerons à alimenter le blog en français...

Nous avons finalement quitté los Estados Unidos et nous sommes entrés dans la República Mexicana. Drôle de douane que celle de Laredo, Texas. Après avoir acheté une assurance pour l'auto parce que l'assuance que nous avons nous couvre seulement pour le Canada et les États Unis, d'avoir acheté un permis pour avoir notre véhicule au Mexique et avoir payé pour nos document de touriste, nous passons finalement la douane avec le véhicule. Surprise! le douanier ne nous a même pas regardé... il était entrain de lire je n'sais quoi? Ensuite on voit deux infos: une qui dit "Rien à déclarer" et l'autre, "Autodéclaration". Nous avons décidé rapidement de passer du côté "Rien à déclarer"... Et voilà, nous sommes au Mexique et nous dirigeons vers Monterey. Andale!

Les routes sont cette fois-ci bien différentes et le décor de plus en plus désertique. La température continue d'être autour de 37 degré et nous roulons environ 2h30 avant d'arriver dans cette ville de quelques millions d'habitants. Là, le fun commence avec la conduite... les indications et la façon de conduire des mexicains me demande un effort soutenu. Nous finissons par trouver un stationnement pour trouver un hôtel et un bureau de tourisme. Finalement, moi et Nathalie avons commencé à nous obstiner jusqu'à ce qu'un oiseau fasse sa crotte de fin d'après-midi sur la tête de Charlotte. La bonne humeur est revenue et nous avons trouvé un petit hôtel pour la nuit. Nous sommes donc dans le centre ville de Monterey et ça grouille de monde. La culture est déjà bien différente de celle des E.U. Heureusement parce que moi pis les Etats..


Aujourd'hui, 13 juillet, nous nous dirigerons vers San Luis Potosi, une autre grande ville qui nous raproche de Guanajuato où nous passerons quelques semaines chez Mariano, amigo mío.

Sur ce, je vous salue et on se redonne des nouvelles bientôt. Bonjour aux nouveaux membres: Nancy et Alain (nos voisins de Champlain) et Nancy et Marc de Lévis. En passant, ceux qui le veulent, vous pouvez vous télécharger Skype gratuitement et chercher la famille Laprise. On pourra se voir et se jaser ça gratuitement.

À plus,

Les tuskonois
xxx video

samedi 11 juillet 2009

ca-ni-cu-le, chaud, très chaud

New orleans - 10 juillet

Toujours en Louisiane, après avoir fait le tour, par l'est, du lac Pontchartrain, dodo dans un camping à Covington à plus de 35 degré C ! On reprend ensuite la route (la 12, puis la 10) vers le Texas.

Des grands pans de route sont encore sur pilotis ancrés dans les marécages et la régions semble envahie par des maringouins à grosse tête... héritage des acadiens déportés. On chante Évangéline, on verse une larme pour les ancêtres, et on continue.

Puis c'est l'entrée au Texas, en pleine canicule, il fait 38 dégré C. Ici, c'est la sécheresse depuis plusieurs jours et les récoltes sont menacées.

On en profite pour rouler puisque notre super safari condo est climatisé. Nous avons maintenant passé le cap des 4000 km parcourus, prenant de conscience concrètement de la grandeur des USA... et du Canada !

Pour éviter le trafic de Houston (plus de 2 millions de cowboysGIRLS citadinEs y vivent), nous traversons la ville après le souper pour dormir dans un truck stop identifié sur la carte. Une fois sur place, à 20h30, nous nous trouvons dans le stationnement du Flying J hyper illuminé, à environ 60 m de l'autoroute, il fait encore 34 degré à cette heure pourtant tardive : tanpis, ce sera ça. On déplace le véhicule pour que le vent s'engouffre un peu mieux par les fenêtres, et on s'endort dans le bruit de fond du Highway et des véhicules qui vont et viennent dans le parking de ce lieu d'arrêt ouvert 24h.

11 juillet - Texas

Contre toute attente, nous réussissons à dormir ! Bon, oui, on s'est réveillé quelques fois mais tout de même, on s'est rendormi ! Franchement, je me surprend moi-même ! Et je salue notre capacité d'adaptation à tous les 4. Et nous revoilà partis : direction Laredo, où nous dormirons avant de passer la frontière mexicaine.

Chapeau aux filles, elles font ça super bien. Elles dessinent, bricolent, se racontent des histoires. Elles goûtent toutes sortes de nouvelles bouffes. Pas toujours avec appétit, mais avec ouverture, c'est déjà beaucoup. Elles remarquent les lézards sur les murs, les cactus et les palmiers le long de l'autoroute et même, des vautours. "Là, le voyage est vraiment commencé", observe Charlotte !

Nathalie et cie, mmmmmmmmmmmmouan !

mercredi 8 juillet 2009


8 juillet, Louisiane

Grosse journée de route!!!

Nous avons traversé l'État du Mississipi en entier aujourd'hui pour nous rendre directo à New Orléans. Les températures ont oscillé entre 27 et 35. Heureusement, notre safari climatise tout ce qu'il faut. Nous avons également décidé de nous offrir un petit hôtel bien sympa, avec piscine, bien entendu. Les filles sont bien contentes. Pour se rendre jusqu'ici, la route est impressionnante. Les 50 derniers miles (x 1.6) avant d'arriver se passe sur une autoroute sur pilotis (c'est pas un pont!) au dessus de marécages infestés de crocodiles (on en a vu au moins 2). Nous arrivons finalement, après 7 heures de route dans une méga ville avec ses nombreux édifices. Disons que nous ne nous attendions pas à ce genre de ville.
Heureusement, nous nous sommes dirigés vers le french quarter et là, l'environnement s'est transformé en une ville multiculturelle avec ses nombreux balcons en fer forgé, (Nathalie a une petite pensée pour Véronique) ses diseuses de bonaventure et ses nombreuses boutiques toutes aussi originales les unes que les autres.
Tant qu'à faire, on s'est offert un petit souper tipico New Orléans (bouffe créole: écrevisses, crevettes et crabe apprétés de façon assez épicée).


Demain, 9 juillet (Bonne Fête Grand-papa Robert)
Nous passerons une deuxième journée en Louisiane, question de recharger les piles de notre safari et le 10, nous commencerons notre traversée du Texas pour se rendre à la frontière mexicaine (Matamoros).

Sur ce, on vous salue. Les filles sont de bonne humeur et les parents aussi. Merci pour vos commentaires sur le blog. Ça nous fait toujours plaisir de les lire. Bienvenue à Monique, Patricia et Alice, Camille et Lorraine et tous ceux qui sont inscrits depuis le début.

Hasta luego

Réjean Nathalie Charlotte et Eve

xxx
video

lundi 6 juillet 2009

Les USA

Les explorateurs des chutes Niagara


5 juillet- Les USA

Nous avons traversé aux USA par Sarnia, Ontario; Port Huron, Michigan. Nous sommes donc en train de « crosser » (de l’anglais, to cross) les États-Unis. Depuis l’Ontario, nous avons compris comment peut se développer des problèmes de surpoids. Ici, chaque sortie qui annonce un poste d’essence est assorti d’un Tim Horton, et d’un Wendy’s ou quelque chose du genre. Quoi de mieux qu’un hamburger, une frite, une boisson gazeuse et 2-3 beignes pour tenir la route et prendre soin de son tour de taille !!!!

Sinon, chapeau à la qualité des routes et indications de l’Ontario, franchement elles sont d’une clarté exemplaire ! N’empêche, nous les québécois bien francophones que nous sommes trouvions qu’il y avait beaucoup de route portant le nom de docteurs… jusqu’à ce que nous comprenions que « Dr » après Hichory ou Dorchester, ça voulait dire « drive » et non « docteur ». On l’a bien rit !

Concernant les douanes américaines, nous croyons qu’il est fortement recommandé de ne pas leur dire qu’on est en vacances pour un an. Apparemment, cela n’est vraiment leur genre et leur semble très étrange, donc très louche ! Il voulait une preuve que nous n'allions pas rester aux USA et essayer de travailler. Bien sûr, il n’avait lu notre blog… et pas du tout compris que notre projet est complètement à l’inverse ! Enfin,après 1h30 d’explications, dans mon anglais très rouillé merci, ainsi qu’une fouille du véhicule, le douanier nous a laissé passer avec un visa de 3 mois en spécifiant qu’après ce délai, nous deviendrions illégaux !!! Ne t’en fais pas, agent Sayer, on aura quitté bien avant cela, surtout avec cet accueil ! J’ai quand même eu une pensée pour mon frère, qui travaille à Douanes Canada. Il me posait exactement les mêmes questions, sur les mêmes intonations ! J’ai aussi eu une pensée pour ma mère. J’ai suggéré à l’agent Sayer de l’appeler pour avoir une preuve !

Bon, avouons c’était long. Oui, j’ai regretté de ne pas avoir pratiqué mon anglais depuis 20 ans. L’avantage dans tous ça, c’est que ça fait déjà une belle anecdote de voyage, et qu’après cet épisode, négocier un terrain camping apparait comme un jeu d'enfant !

Pour l’instant, nous faisons pas mal de route, fait remarquer Charlotte, qui a toujours faim. Et Eve a perdu une palette, ce qui lui donne un air assez coquin. Nous avons dormi dans le stationnement d’un Craker Barel, une chaine de resto assorti de boutique de cossins à l’ancienne. Les toilettes sont très propres ! Nous avons arrêté plus tard prendre une douche dans une chaîne de truck stop (merci à la sœur de Réjean de nous avoir mis sur cette piste des flying J). Pour 8.50$, nous nous sommes douchés avec serviette fournies. C’est fou comme une aisselle propre redonne un air d’aller !

6 juillet - Kentucky

Aujourd'hui, peu de route, mais 2 new tires en avant ! Le pauvre garagiste a eu un mal fou avec son système informatique qui ne prenait pas notre code postal... Non mais, les preuves s'accumulent, nous ne "fitons" pas dans les systèmes ordinaires...
picnic sur la route

Ensuite visite au Mamoth cave national parc. Avec ranger Eric, un vrai de vrai, comme dans yogi l'ours !

Les plus grandes grottes au monde ! Tout un réseau souterrain creusé par l'eau. Cool ! il y faisait d'ailleurs assez frais, environ 12 degrés celcius, alors qu'à l'extérieur c'était plutôt 27 et ensoleillé. On s'est donc trouvé un camping avec piscine. Après tout, nous sommes en vacances ! Demain, on se dirige vers Nashville, Tenesse.

Nous allons tous très bien, tous les 4, de mieux en mieux, même. Nous apprenons notre nouveau mode de vie-transport-pensée-langage-bouffe-hygiène... Mis à part que nous sommes tous les 4, il n'y a pas grand'chose de similaire comparativement à la semaine dernière : tout un changement !


Nathalie et cie xxx

vendredi 3 juillet 2009

Jellystone campground Niagara Falls

Ben oui Yogi l'ours est bien ici. Depuis quelques jours nous commençons à nous adapter à ce genre de vie... C'est demain, 4 juillet (Independance day) que nous quitterons le Canada pour les E.U. Nous partirons vers Détroit et ensuite Cincinnati et ainsi de suite jusqu'à New Orleans. C'est-tu pas assez génial! Lorsque nous aurons une connexion internet qui est plus efficace nous pourrons y inclure quelques photos et petits films.
Merci pour vos commentaires et surtout continuez d'en écrire. En passant, pour les membres, y a-t-il des avantages (bonus, cadeaux, abonnement gratuit ou encore rabais quelque part...) à être membre de notre blogue? Autrement dit, recevez-vous un courriel pour vous aviser qu'un nouveau message est en ligne?
Ben c'est tout pour cette fois-ci. On vous dit à la prochaine!

Réjean Nathalie Charlotte et Eve
xxx
En route vers le Tuskon...