jeudi 27 août 2009

Las ruinas de Malinalco

De nouveaux membres se joignent à nous: Lyne et Nicolas nous aurons donné le coup d'pied au... pour nous lancer dans cette aventure. ¡Muchísimas Gracias! Aussi, un salut tout particulier à Gaston Chevary, des Iles de la Madeleine et Jean et Anne, les nouveaux propriétaires de la maison à Champlain. En passant, dites-vous que nous sommes très conscients que la Fête du travail approche et que cette fête signifie... travail, école, quotidien, routine, épicerie, devoirs, garderie, embouteillage, automne, hiver, neige, fretttttt... Y faut absolument profiter du temps présent et c'est ce que nous ferons jusqu'en juin prochain.

Pour les prochains messages, nous vous ferons faire un tour de calèche de Malinalco. Attachez vos tuques (désolé!)! Petit clin d'oeil à Lyne et Nicolas: Les Ruines de Malinalco

Malinalco vient du Náhuatl Malinalxoch de malinalli et xotchitl (fleur), ce qui signifie fleur de Malinalli. Malinalxoch est une déesse aztèque qui dominait les animaux et qui n'avait pas une très belle réputation. La zone archéologique correspond à un lieu où venaient les guerriers aztèques pour être ordonnés soit comme guerrier de l'aigle ou guerrier du jaguar. Pour passer cette épreuve, ils devaient passer 13 différents niveaux et monter 354 marches. Pendant l'initiation, on perçait leurs nez avec soit une griffe d'aigle ou de jaguar. Le sang coulait dans un réceptacle creusé à même le sol et constituait une offrande et était ensuite consommé par les prêtres. Menoum! Menoum! Ce site est également reconnu pour ses sacrifices humains où le coeur des sacrifiés étaient extirpés de leur corps... wach!!!

Autres temps, autres moeurs... Heureusement pour nous!

Sérieusement, de visiter ce site tôt le matin, nous a permis de nous imprégner de l'énergie du site et d'admirer le paysage en toute tranquillité. Nous étions les seuls ce matin là à être montés au centre cérémonial.
Guérrier jaguar

video

lundi 24 août 2009

Nuestra casa en Malinalco

Ben, salut vous autres! Vous êtes maintenant 32 membres... C'est ben l'fun pour nous autres. Bienvenue à Martin (le cousin) Asselin et Nanouch (la cousine) Morin sur le blog. En passant, pour ceux qui viennent sur le blog, vous savez que vous avez accès à tous nos messages depuis le début du périple en allant cliquer sur les titres de chaque message à gauche de l'écran. Ça fera déjà 2 mois que nous sommes partis le 30 août et on devrait avoir assez d'un an mais j'vous dis que des choses à voir et à connaître y en a un paquet.

Revenons à nos moutons... Nous sommes maintenant à Malinalco, petit pueblo magique pour l'énergie qui s'y dégage, pour la nature qui y bat son plein et les opportunités de belles relations que nous avons avec des gens d'ici. Je crois vous avoir déjà mentionné que Nathalie a la chance de pratiquer le yoga dans le centre Ollinyotl où les activités ne manquent pas (cours de yoga, chants (mantras et méditation), des genres de thérapie tam tam, tamascal (bain vapeur nettoyant pour purifier...) etc. Nathalie pourra certainement en parler plus que moi...

Quant à moi, en fin de semaine j'ai pu aller faire 4 sauts (parachute) à Cuautla Cette fois-ci pas de photos, pas de vidéo, seulement la description de notre séjour à Cuautla. Pour ceux qui connaissent le Mexique, un volcan impressionnant qui continue de boucaner du nom de Popocatepetl sert de décor à cette zone de sauts entourée d'une chaîne de montagnes. Le paysage rêvé pour voler dans l'ciel à 9000 pieds (l'altitude de Cuautla est déjà à 4200 pieds). Pour cette raison, nous ne pouvons pas sauter à une altitude supérieure à 9000 sans oxygène. Les sauts se font à partir d'un cesna 206 (6 places) sans porte avec un pilote américain du nom de Jerry qui porte une cape de Superman parce qu'il a attérri 3 avions dont les moteurs se sont arrêtés en plein vol. Tout un personnage! Alors, c'est la montée! Nous prenons une vingtaine de minutes pour arriver à 9000. À bord, il y a le pilote, 2 tandems, un caméraman et moi. Pendant la montée le ciel est clair, il fait 15° en haut (30° en bas). Le Popocatépetl, avec son sommet enneigé trône et semble être le roi de la place. Le caméraman m'indique où est la piste sous l'avion et lève son pouce. J'exécute une sortie piquée et le vent m'emporte dans ce magnifique ciel et je me tourne face au Popo pour la descente sans faire autre chose que regarder le paysage. Comme je savais que j'allais faire d'autres sauts, j'ai préféré me concentrer sur le paysage. Bien entendu, pendant la descente, il faut jeter un oeil à l'altimètre et à 4000 pieds j'ouvre mon parachute qui se déploie et je me dirige vers la zone d'atterrissage. Avec le vent au sol, l'atterro fut très doux et déjà j'avais hâte au prochain saut... Ce fut donc deux jours à cet endroit où nous avions accès à un camping gratuit (doux safari condo).

Nous sommes maintenant de retour à Malinalco (à maison) et nous sommes très heureux d'y revenir. Ci-contre, la vue de notre patio arrière et en dessous, la vue de la chambre à coucher des filles, sur l'église et sur la montagne de los tres cruzes. Dans la petite vidéo suivante, vous pourrez visiter cette maison qui nous sert de logis encore pour quelques semaines. Les filles sont en forme et la maman aussi.... À suivre amigos!






video
Réjean, Nathalie, Charlotte et Eve
xxx

lundi 17 août 2009

Teotihuacán, 7 et 8 août

Tel que mentionné, nous sommes à Malinalco, petit village magique au creux d'une vallée magique peuplé de personnas mágicas. Sérieux... il n'est pas difficile de s'acclimater à cet endroit ma...

Avant de vous faire découvrir ce lieu, nous devons retourner 10 jours en arrière à notre arrivée à San Juan de Teotihuacán, petit village à 2 kms des ruines du soleil et de la Lune, lieu mythique des plus importants pour les Aztèques (Asteak, comme le prononce charlotte... pour rire). San Juan nous accueille avec son triler park, petit camping dont les propriétaires nous annoncerons qu'elles doivent partir dans une autre régions pour amener la grand-mère à l'hôpital. Nous nous retrouvons sur un terrain de camping, sans campeur et sans propriétaire avec eau électricité et internet sans fil.

Le lendemain matin, en route vers Teotihucán, lieu qui a grandement impressionné Nathalie. Elle y serait restée toute la journée à regarder les danses et à s'impreigner des énergie de l'endroit. Nous aurons gravit avec les filles la pyramide du soleil (la deuxième pyramide plus importante du Nouveau monde après la Grande pyramide de Cholula)et de celle-ci observé celle de la lune (le temple de Quetzalcoatl ou Temple du Serpent à plumes). Je pourrais vous décrire l'histoire de ce lieu mais je vous conseille plutôt d'aller faire un tour sur Wikipédia qui vous permettra d'en connaître davantage sur les Aztèques.

video

Maintenant, voici quelques photos en vrac de nos filles en haut de la pyramide du soleil et de l'ambiance qui règne sur ce site. Nous vous reviendrons bientôt avec des images de notre nouvelle maison à Malinalco et de ce petit village magique...
























Petit instrument qui imite le cri de l'aigle







À plus amigos

Les tuskonois xxx

jeudi 13 août 2009

petite pause à Malinalco

Salut à tous !

D'abord, et au risque de nous répéter : merciiiiiiiiiiiiiiiiiii pour vos message et vos commentaires !!!! Cela nous fait un grand bien de sentir que vous êtes avec nous et que ce que nous vivons se répercute jusqu'à vous. Vos bonnes vibrations contribuent à notre avancée.

Nous faisons actuellement une petite pause à Malinalco (état de Mexico), el pueblo magico ! Quant à choisir un endroit pour s'arrêter, autant bien choisir ! Avant d'arriver ici, nous sommes passés par Téotihuacan et Cuernanvaca. On vous en parlera bientôt sur le blog. Cependant, pour quelques jours, nous serons peut¸être un peu moins présents sur le blog puisque nous devons aller au café internet pour vous écrire.

Nous louerons une maison pour un mois. C'est un village assez riche, entourés de montagnes spectaculaires et peuplés de gens bien sympatiques. Une suite de coincidences nous mène à cette maison. La magie de Malinalco opère déjà pour nous ! Il y a un site archéologique, un musée, et un marché public 2 fois par semaine...et un centre de yoga ! Ça nous fera du bien de nous poser et reposer un peu, de trouver des amis pour les filles et nous pourrons fêter Charlotte qui aura 9 neuf ans dans cette maison.

Cela nous permettra aussi, aux filles et à moi, d'améliorer notre espagnol, et à tous les membres de la famille d'avoir un peu plus d'espace personnel ! Cela dit, notre camionnette est supergéniale ! C'est là qu'on dort le mieux ! et elle nous permet vraiment d'aller partout où l'on veut. Plusieurs des chemins que nous avons pris n'auraient pas été possibles avec un véhicule plus gros.

Mais le véhicule n'est qu'un outil, ce qui est essentiel c'est surtout la volonté d'avancer. Dans un livre que je suis en train de lire, le chaman dit à son élève qu'il rencontrera 4 ennemis. Le premier ennemi à vaincre s'appelle la peur. C'est aussi ce que m'a appris mon maître de yoga. Les peurs sont inévitables, elles se présentent sans cesse. Je crois que c'est ce qu'on choisit de faire malgré elles qui fait la différence. Si on fuit, la peur nous poursuit. Si on lui fait face, (j'entends swami Danie " Respire profondément, respire...") et qu'on décide d'avancer avec confiance malgré tout, la peur s'affaiblit et disparaît petit à petit...jusqu'à la prochaine ! Je n'ai pas fini le chapitre (ni dans le livre, ni dans ma vie) mais je ne crois pas que le premier ennemi disparaisse, j'imagine cependant qu'il est vaincu quand sa puissance n'a plus de prise sur nous, et que nous décidons d'avancer et d'atteindre nos buts.

Sur ce, bonne journée et RESPIREZ ! Chaque journée est un cadeau, disfrutale !
En passant, bienvenue sur le blog à Marie Josée Magny, voisine de bureau de Réjean.

Nathalie

dimanche 9 août 2009

mexico city

On dit de Mexico que c'est une ville passionnante et surprenante. Mais je déclare d'entrée de jeu mon biais : je n'aime pas les grandes villes. Alors ne comptez pas sur moi pour vous vanter les mérites de cette ville de plus de 20 millions d'habitants couronnée par un nuage de smog quasi permanent et parfumée de ses égouts à ciel ouvert...
Quand même, visiter tout le Mexique et ne pas entrer dans Mexico ?! non ! Nous avons donc pris, moi mon courage à deux mains, Réjean, le volant à deux mains et les filles leur patience.














Nous avons traversé toute la ville pour se rendre à Netzahualcoyotl, chez les gens où Réjean avait habité un an en 1989. Une partie un peu plus pauvre. À l'image du Mexique, tout se côtoie étroitement : richesse, pauvreté, beauté, mort, vie, laideur, grandeur, gentillesse...

Nous avons fini par trouver notre chemin...et puis un hotel vers 19h00. Franchement Mexico city gagne le prix citron des indications routières.

Le lendemain, nous avons gravi les 44 étages de la tour latinoaméricaine pour voir l'ensemble de la ville dans la vallée. Mais le vent n'était pas du bon côté alors la vision était sérieusement diminuée par le smog...

Tout près de la tour, se trouve le très beau musée des beaux arts (pensée pour Lise qui aurait bien aimé l'architecture et les statues !).





















Bon, c'est assez pour des campagnards, on met le cap sur Téotihuacan, voir les pyramides !

samedi 8 août 2009

Morelia Michuacan 6 août


Besoin d'une pause après avoir gambadé pendant 1 mois du Québec au Mexique, nous nous sommes terrés dans un petit hôtel au centre de Morelia et en avons profité pour récupérer un peu. C'est pour cette raison que nous sommes restés dans le centre historique de la ville ce qui nous a permis de visiter un musée sur la région de Michuacan et la bibliothèque municipale (petite pensée pour grand-papa Robert). C'est aussi un peu à cause de la venganza de Moctezuma. Le premier blogger a trouver ce que c'est, gagne une photo inédite gratuite : faites vos recherches !

Le marché était caractérisé par son abondance de dulces (sucreries): pâtes de fruits, noix de coco caramélisée, fruits confits... Nous en avons essayé quelques unes, mais nous n'avons pas tout-à-fait les mêmes goûts que les mexicains, pour nous, le piment fort, la lime et le sel ne sont pas synonymes de sucreries ! Toutefois, les figues confites étaient vraiment délicieuses ainsi que les dulces de leche (espèce de biscuit au lait et à la canelle).

Voici quelques images....

video



En passant vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir et voir les détails.
à bientôt xxxx

mercredi 5 août 2009

Pátzcuaro

Encore une jolie ville ! qui se déploie autour 2 deux parcs tout près l'un de l'autre. Remarquez l'architecture différente, toute une ville de couleur blanc et brique avec toits de tuiles. Encore une fois, on se remplit les yeux, les narines et les oreilles, - et le ventre ! - dans les marchés et les rues environnant le centro.



Je suis contente que ça vous donne le goût, et l'impression d'y être, un peu. Mais si vous saviez la si petite fraction de ce ce qu'on met sur le blog ! On ne peut même pas tout prendre en photos, encore moins tout vous raconter !

Les petits détails architecturaux qui retiennent l'attention, même sur les trottoirs...








...où les beaux mecs qui attirent l'attention sur des détails architecturaux...



Et cette maison aux 11 cours intérieures qui abrite tout plein de petites boutiques d'artisanat de la région de Michoacan....






...les arrangements de fleurs, le type de végétaux, les portes et les fenêtres...




...enfin tout ça est bien stimulant pour la créativité !


On se dit à bientôt ! mmmmmmmmmmmmmmmmmouan ! comme dirait mon amie Marjolaine !

mardi 4 août 2009

Départ de Guanajuato

Tout d'abord, désolé de ne pas avoir pu alimenter le blogue ces derniers jours... Comme les connexions internet ne sont pas toujours accessibles, il faut parfois attendre et souvent, après une grosse journée, c'est l'énergie qui manque... Cela dit, passons aux choses sérieuses...
Pour ceux qui ne connaissent pas Mariano, c'est notre ami de Guanajuato chez qui nous avons logé pendant notre séjour. Romain et Alex sont ses deux grands enfants et ils se sont bien amusés avec Charlotte et Eve. Un gros merci à Mariano que nous reverrons certainement avant notre retour au Québec.

Avant de partir de Guanajuato, nous avons eu la chance d'avoir de la visite du Québec. Il s'agit du frère de notre amie Renée Déry et de sa douce (Jeannot et Loraine).

Aussi pour notre départ, Mariano nous a fait préparer un souper de despedida avec ses neveux et nièces. Ce fut bien apprécié avant notre départ pour Posos au Festival de la Toltequidad.


Ce festival est d'une durée de 3 jours et se déroule dans un village minier abandonné où trônent des ruines du 18e siècle. Pendant cette fête, ce sont les granos mexicains qui viennent y vendre leur artisanat (bijoux sculptures, etc...). Aussi, plusieurs spectacles de danses préhispaniques et de groupes de musique tipica, rock et reggae. Le camping est gratuit et est situé dans les ruines de Posos.

Nous nous somme faits également des amis vraiment trippants Hector y su hijo Jorge Emilio, Mirella et le clown Jesús (Chucho el electricista)
Les saludamos mucho a estos cuates porque contribuyeron a lo precioso que fue este fin de semana pasado en el Festival. Les filles ont beaucoup aimé Chucho parce qu'il a fait plein de trucs pour les faire rire. Une niaiserie attendait pas l'autre... Aussi, les soirées au Festival étaient animées par différents spectacles de danse en voici quelques image...







video

Ha oui! Je voulais vous montrer la plus belle fille du Festival de la Toltequidad!
En terminant, voici quelques photos en vrac de Posos (cactus, couette de Charlotte, atelier de potrie). En passant, quelques commentaires de votre part vont nous motiver à alimenter ce blogue pis ça nous fait du bien de vous lire... Bienvenu à Mariano sur le blog.







Hasta luego!

les Tuskonois
xxx